Projet EVEIL PLUS Madagascar

17 janvier 2019 | Préscolaire | By bahaona | 0 Comments
85

Projet EVEIL PLUS Madagascar

« Projet EVEIL PLUS »

Education dans les zones enclavées de Madagascar des enfants en bas âge, c’est-à-dire avant 6 ans

Priorité nationale ?

Une bonne prise en charge de l’apprentissage des enfants dès 3 ans leur assurera une bonne intégration dans le cursus scolaire. Cette intégration évitera sur le moyen terme le décrochage vers le CEPE. Plus de 80% des élèves du primaire, dans le secteur rural et surtout les zones enclavées, quittent l’école avant ou après l’examen du Certificat d’Etudes Primaire et élémentaire.

Un bon appui se révèle nécessaire au niveau des établissements scolaires, et une réelle prise de conscience au niveau des instances ministérielles.

Projet d’appui à l’éducation de base ou PAEB vient appuyer le cadre de mise en œuvre du PSE, Plan Sectoriel de l’Education. Il vise à renforcer le système éducatif malagasy, via sa base, grâce au renforcement des compétences par des formations dispensées au niveau primaire. Cet appui s’appelle le « projet EVEIL PLUS ».

Mise en place des missions de suivi Projet EVEIL PLUS Madagascar

Les premières expériences ont débuté dans la Région du Vakinankaratra, dès cette année 2019. Une mission de suivi de l’avancement de la mise en place s’effectue dans les zones d’intervention.

Les partenaires tels que La Banque Mondiale, Le Ministère de l’Education Nationale (Direction de l’Education préscolaire et l’alphabétisation, DEPA) et La Circonscription Scolaire (CISCO) sont sur le terrain. Ils évaluent la mise en place concrètement de ces opérations auprès des zones d’intervention. Ils privilégient l’observation des activités où la participation des enfants et parents est notable.

Les observateurs ont donc apprécié les actions concrètes à l’Ecole Publique Primaire, EPP, de Antohobe et le village d’implantation d’Espaces Communautaires (EEC) de Ambohalefoka.

Mise en place des actions de renforcement de capacités des éducateurs

Le renforcement des compétences est prolongé par des formations de 5 jours des éducateurs dans un centre géré par l’association communautaire « Akany Fibeazana sahanin’ny Fokonolona » (AFSF). Les formateurs proviennent de Manjakadriana et Ambohidratrimo.

Ils vont y acquérir les compétences nécessaires pour répondre aux besoins et accompagner les parents dans le développement holistique des enfants. Les notions d’organisation et le fonctionnement de l’EEC font partie de leurs modules de formation.

EVEIL PLUS Madagascar d’implantation d’Espaces Communautaires (EEC)

Futurs gestionnaires des EEC

Le deuxième volet du Projet EVEIL PLUS leur donne la possibilité de mettre en place et de développer des espaces d’éveil communautaire. Ces derniers seraient à la charge des éducateurs communautaires. Ils auront ainsi le rôle de s’occuper des enfants au moins 3 fois par semaine. Ils animeront une fois par mois des séances d’éducation parentale en choisissant des thématiques autour du développement de l’enfant.

Les 22 régions seront bénéficiaires

Ce projet d’appui à l’éducation de base, PAEB, concerne les 22 régions de Madagascar. Près de 4 740 000 bénéficiaires directs sont prévus, dont 8500 éducateurs communautaires préscolaires, 4000 membres FEFFI.

Le projet EVEIL PLUS a l’ambition de toucher 4 967 000 enfants du niveau scolaire et primaire. Au niveau primaire, 27 000 enseignants seront touchés ainsi que 25 000 directeurs et superviseurs locaux.

Source Journal La Vérité du 17 janvier 2019.

 

LEAVE A REPLY